Jeanne 16 février 2019

Le sevrage consiste à abandonner notre régime exclusivement à base de lait et à introduire de nouveaux aliments avec une cuillère à café. Changer l’endroit où le lait, qu’il soit maternel ou artificiel, reste répandu, pour être progressivement remplacé par d’autres aliments au cours de la première année de la vie.

 

A 5-6 mois, c’est le bon moment
Toutes les écoles pédiatriques placent le début du sevrage entre le 5e et le 6e mois. A cet âge, l’allaitement maternel exclusif, même au sein, ne répond plus aux besoins nutritionnels du nourrisson et peut l’exposer à des risques de déséquilibre protéique dû à un apport déséquilibré en graisses, minéraux, comme le fer, le zinc et le calcium, et vitamines.

 

Aucune imposition
La première règle à suivre pendant le sevrage est d’offrir patiemment de nouveaux aliments, de les proposer et de ne jamais les imposer. Dans un premier temps, vous pouvez commencer par un fruit râpé ou homogénéisé, initialement une pomme ou une poire, qui sert presque exclusivement à habituer le bébé à l’utilisation de la cuillère à café.

 

Fruits frais ou homogénéisés

Dans cette première aventure « gastronomique », il est cependant préférable de proposer des fruits frais de saison, même si les progrès de l’industrie alimentaire ont permis de produire des produits pour enfants, homogénéisés, très sûrs et plus faciles à digérer, surtout dans les premiers mois de la vie.

 

Tout ce dont vous avez besoin
Dans cette première rencontre avec la nourriture, on peut utiliser n’importe quelle cuillère à café qui s’adapte à la bouche de l’enfant, à condition qu’elle soit assez petite pour être insérée entre les lèvres de l’enfant sans stimuler le « réflexe de protrusion », celui pour lequel la morsure, à peine introduite, est automatiquement évacuée. Il n’est pas recommandé d’ajouter du sucre ou du miel pour rendre les adieux au biberon ou au sein de la mère « plus sucrés ». C’est une simple précaution pour empêcher l’enfant de connecter le nouvel instrument à un goût particulier.

 

De liquide à solide progressivement
Dans un premier temps, les nouveaux aliments sont mieux acceptés sous forme diluée, alors que le bébé est dans une position confortable, assis sur la chaise haute ou dans son videur. La sérénité et la tranquillité sont les ingrédients décisifs. La peur que votre bébé ne mange pas assez ou l’attente d’une bataille difficile pour l’amener à accepter un nouveau goût déclenche des problèmes qui n’existent pas. Découvrir de nouveaux goûts et expérimenter de nouvelles façons de manger est un plaisir naturel.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*