Jeanne 2 février 2019

Les autorités de Hesse et de Rhénanie-du-Nord-Westphalie retirent du marché une boisson gazeuse de la marque Red Bull : le mélange de cola contient apparemment des traces de cocaïne. La boisson n’est donc plus considérée par les inspecteurs comme une denrée alimentaire mais comme un stupéfiant. Red Bull résiste à l’interdiction.

« Fort et naturel » – fort et naturel : c’est ainsi que Red Bull annonce sa boisson cola. Selon l’entreprise, il contient une « composition spéciale d’ingrédients, tous 100% naturels ». Les extraits originaux de noix de coca et de feuilles de coca sont inclus.

Ce mélange a maintenant amené les inspecteurs des denrées alimentaires à agir en Allemagne. En raison de traces de cocaïne dans le Red Bull’s cola, les autorités alimentaires de Hesse ont interdit la vente de cette boisson. Le ministère de la consommation de Hesse a annoncé qu’une directive correspondante avait été émise pour le commerce de détail.

Les mesures effectuées par les autorités de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont servi de base à cette étude. Bien qu’il n’y ait aucun risque pour la santé, ces substances ne sont pas autorisées dans les aliments, a annoncé le ministère. La vente de la boisson était donc également interdite en NRW.

Selon le rapport de la « Frankfurter Neue Presse », la pierre de l’infraction est l’extrait de feuille de coca décociné qui est utilisé dans la boisson. Le Landesinstitut für Gesundheit und Arbeit (LIGA) de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a préparé une expertise sur cette boisson.

« L’institut avait examiné le Red Bull Cola dans le cadre d’une procédure chimique élaborée et avait effectivement trouvé des traces de cocaïne », a déclaré Bernhard Kühnle, chef du département de la sécurité alimentaire au ministère fédéral de la protection des consommateurs. Ainsi, la boisson n’est pas un aliment, mais un narcotique. La protection des consommateurs étant du ressort des Länder, l’expertise a été transmise à tous les Länder. Le porte-parole du ministère de la protection des consommateurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Wilhelm Deitermann, suppose cependant que la boisson a été retirée dans tout le pays.

Selon le rapport « Frankfurter Neue Presse », le groupe commercial Rewe a déjà commencé à retirer les boîtes de conserve des rayons. Red Bull, cependant, résiste à l’action.

« Les extraits de feuilles de coca décocaïnées sont utilisés dans le monde entier pour aromatiser les aliments « , cite le journal. Le Red Bull Cola et d’autres aliments contenant des extraits de feuilles de coca ont été considérés comme sûrs et commercialisables tant dans l’UE qu’aux États-Unis.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*