La durée de remboursement est un critère important à prendre en compte lorsqu’on souhaite se lancer dans le financement de l’achat de son immobilier. Elle peut atteindre jusqu’à 30 ans, voire plus. Elle détermine le montant des mensualités. Mais, comment bien choisir la durée de remboursement d’un bien immobilier ?

Les différents choix en termes de durée de remboursement de crédit immobilier

achat appartementLa durée maximale des remboursements pour l’immobilier est de 30 ans. Mais, suivant la situation financière de l’emprunteur, il est possible de choisir des durées plus courtes entre 10 à 15 ans. Il existe également des prêts pouvant être remboursés en seulement 5 ans.

Puis, nombreux sont ceux qui suggèrent de ne pas dépasser les limites des 20 à 25 ans afin d’éviter les risques d’endettement lourd. Toutefois, certains cas exceptionnels peuvent recourir à des périodes plus longues pour rembourser la totalité des montants empruntés. En effet, au-delà des 25 ans, la banque est amenée à réaliser une analyse plus approfondie sur l’emprunteur puisqu’elle requiert beaucoup plus de garanties.

Mais, étaler le remboursement sur une durée plus longue peut être très avantageux. En effet, cela permet de réduire les mensualités à verser à chaque fin du mois. Dans tous les cas, il n’existe pas de durée idéale de remboursement. À chaque emprunteur correspond une situation financière particulière. Aussi, la durée de remboursement peut varier largement d’un emprunteur à un autre. Puis, il existe plusieurs possibilités permettant de modifier le nombre d’années pour le remboursement d’un prêt immobilier. En effet, il est possible de les réduire ou de les augmenter suivant les convenances de l’emprunteur. Les conditions de modification des échéances sont variables d’une banque à une autre.

Les critères de détermination de la durée de remboursement d’un emprunt immobilier

Pour le choix de la durée de remboursement d’un crédit immobilier, il existe différents critères à prendre en compte.

D’abord, il faut déterminer à l’avance le montant à emprunter et évaluer la capacité à rembourser cet emprunt. Pour ce faire, il faut calculer le niveau optimal des mensualités. Il ne doit pas être supérieur aux 33 % des revenus mensuels. C’est le seuil fixé par la majorité des établissements bancaires. Le mieux est alors de le fixer en dessous de 30 % mensuellement. En dessous de ce seuil, il est très facile de rembourser les crédits immobiliers.

Puis, il faut tenir compte des intérêts relatifs à ce crédit immobilier. Le taux d’intérêt augmente au fur et à mesure que la durée du crédit immobilier est longue. En effet, il faut savoir que plus la durée est longue, plus la banque prend des risques de défaut de paiement. C’est pour cette raison que les taux appliqués aux crédits de plus de 30 ans ou 40 ans vont subir une majoration de 0,30 % à 0,60 %.

Enfin, il est aussi important de savoir que la durée de remboursement pour les immobiliers neufs est plus élevée que pour les anciens. Alors, il faut bien déterminer s’il faut se lancer dans l’achat d’un neuf ou d’un ancien logement ou appartement.