Pendant les longues périodes de mauvais temps et la saison froide, de nombreux éleveurs installent un terrarium, ou un terrarium dit de transition, pour leurs animaux. Les photos suivantes, réalisées par Andreas Günther, montrent comment on peut construire soi-même une telle chose. À ce stade, je voudrais mentionner une fois de plus que le fait de garder des tortues européennes (par exemple, la tortue grecque) dans un terrarium n’est pas approprié pour l’espèce et que sans un enclos extérieur approprié avec un cadre froid, aucune tortue de cette espèce ne devrait être gardée.
Pour les petits ou les animaux malades, un séjour temporaire dans un terrarium est possible. Cependant, à long terme, seule une enceinte extérieure spacieuse avec un cadre froid peut être envisagée.

Taille du terrarium

Terrarium tortueLes exigences minimales pour l’élevage des tortues stipulent que le terrarium intérieur doit avoir au moins une longueur de carapace (de l’animal adulte !) x 8. En largeur, la moitié de la longueur calculée.

Le terrarium doit être ouvert en haut. Il est préférable de construire un terrarium avec du bois et un revêtement d’étang. Le verre est plutôt moins optimal, car les tortues ne perçoivent pas la frontière.

Le terrarium suivant mesure 1,73 m de long, 75 cm de large et 30 cm de haut. Andreas utilise du papier d’aluminium pour chape comme plancher et des fibres de coco comme substrat. L’éclairage que vous pouvez voir ici se compose de deux HQL 125 Watt, d’un M&S Repti-UV Heat 150 W. et d’un spot de 60 W. Cette forme d’éclairage est aujourd’hui dépassée et il est préférable d’utiliser une lampe aux halogénures métalliques UV Bright Sun.

Un terrarium pour tortues doit toujours être suffisamment grand pour permettre aux animaux de se promener facilement et leur offrir différentes plages de température pour les visiter selon leurs besoins. Il faut notamment disposer de grottes ou d’autres abris un peu plus humides et plus frais (température ambiante).